La logistique booste les zones d’activités rémoises

Les projets de plateformes logistiques se multiplient à Reims, à l’image de ceux à venir prochainement à la Croix-Blandin et du côté de Champigny, ou déjà en cours de construction à Bétheny.

Selon le conseil en immobilier d’entreprise JLL, près de 2,7 milliards d’euros ont été investis dans l’immobilier logistique en France en 2018. Un record. Une manne qui profite principalement à cinq villes : Lille, Paris, Orléans, Lyon, et Marseille. La région parisienne capte d’ailleurs à elle seule plus d’un quart de ces investissements. Mais derrière ces territoires historiquement attractifs pour ce secteur d’activités, Reims profite aussi pleinement de la dynamique du marché.
La cité et les communes aux alentours sont déjà plutôt bien dotées en la matière. Caillot, Dasher, Leclerc, Walbaum ou encore Steelcase, pour ne citer que quelques acteurs incontournables, ont tous été séduits par la position stratégique de Reims, proche de Paris et parfaitement desservie par les grands axes menant au Bénélux et à l’Allemagne. Des atouts qui font qu’aux quatre coins de la ville fleurissent de nouveaux chantiers et projets.

Le dernier en date, porté par KS groupe et sa filiale Aréfilm, concerne la construction d’une vaste plateforme logistique d’un seul tenant de plus de 47 000 m2 au sein de la zone d’activités de la Croix-Blandin à Cernay-les-Reims, à quelques dizaines de mètres de la Comète de la maison Veuve-Clicquot. « Cela représente une surface équivalente à neuf terrains de football », s’amuse Sylvain David, directeur Champagne-Ardenne-Ile de France de KS Groupe et dont les bureaux sont situés à Bezannes. C’est tout simplement l’un des plus importants projets du genre à l’échelle nationale. « Nous répondons aux souhaits des acteurs, explique le directeur. Avant, on construisait souvent des cellules autour de 6 000 m2, mais aujourd’hui, la tendance veut que nos clients regroupent l’ensemble de leurs activités sur un site unique. » Néanmoins, pour parer à toutes demandes, ce bâtiment géant, qui disposera de 42 portes de chargement, pourrait être partagé. En plus de la partie entrepôt, pouvant accueillir toutes sortes de marchandises, « y compris du champagne », ce projet baptisé Zébra Park comprend également 600 m2 de bureaux. L’ensemble s’étalant sur 9 hectares, soit 10 % de la zone d’activités de la Croix-Blandin actuellement en cours d’aménagement et qui affiche d’ailleurs quasiment complet. « Nous sommes aujourd’hui en phase de commercialisation avec l’objectif de démarrer les travaux l’année prochaine ». Sachant que 18 mois minimum seront nécessaires à la construction, les premiers occupants du Zébra Park sont donc attendus au plus tôt fin 2021.
C’est à cette même date que devrait débuter l’activité générée par un autre très grand projet logistique, cette fois sur le territoire de la commune de Champigny. Près du magasin Ikéa, juste de l’autre côté de l’autoroute A26, le groupe IDEC et Nord-Est Aménagement, filiale du Crédit Agricole, entendent créer une zone dédiée à la logistique forte de 150 000 m2 de bâtiments à vendre et à louer répartis sur près de 55 hectares. Initialement, cet ambitieux projet aurait dû voir le jour dès 2020. Mais la nécessité de mener des fouilles archéologiques comme celle d’améliorer les dessertes du site ont retardé le calendrier. Sur ce second point, il est envisagé de créer un accès direct à l’A26 depuis le rond-point situé à l’arrière de la zone commerciale Champéa.

A l’autre bout de Reims, à Bétheny, on attendra pas si longtemps pour assister au ballet plus nombreux des poids lourds. Et pour cause, la construction de nouveaux entrepôts pour les Transports Caillot a déjà débuté. A quelques mètres à peine de son siège, la société fait construire trois nouveaux bâtiments pour une surface utile totale de plus de 31 000 m2. La moitié, elle-même divisée en cinq cellules, sera d’ailleurs climatisée, permettant notamment de conserver du vin. Et d’ici 2021, l’ajout d’un 4e entrepôt viendra doter ce parc logistique de 9 000 m2 de surface de stockage supplémentaire.
J.D

Source : L’hebdo du vendredi

http://www.lhebdoduvendredi.com/article/34938/la-logistique-booste-les-zones-d-activites-remoises