Entreprise générale : KS groupe veut maîtriser tout le processus

Le groupe familial propose des contrats clés en main prisés par l’industrie.

A l’entrée de la zone industrielle de Bischheim au nord de Strasbourg (Bas-Rhin), le siège de KS groupe est à son image. Pas du tout ostentatoire, mais, à l’intérieur, parfaitement accordé aux nouvelles formes de travail faites d’ouverture et d’échanges. D’une PME née dans le gros œuvre en 1958, la plutôt discrète entreprise familiale a évolué vers un groupe, d’une taille respectable de 350 salariés, constitué, par créations ou reprises, d’une vingtaine de filiales. Celles-ci couvrent un large spectre, de la prospection foncière et la rédaction de programmes jusqu’à la décoration et l’aménagement d’intérieur. L’ouverture d’une nouvelle agence à Reims ce printemps incarne l’ambition de KS d’intensifier au-delà de son fief alsacien une expansion géographique déjà concrétisée depuis dix ans dans le reste du Grand Est, en Paca (à partir d’une agence à Aix-en-Provence) et dans l’Ile-de-France, région devenue un pôle spécifique depuis le rachat d’une société en 2009 et la constitution d’une filiale en entreprise générale.

« Deux axes guident notre politique de développement récente : se positionner le plus en amont dans la chaîne de l’acte de construire, et s’outiller pour répondre aux montages de marchés de plus en plus variés sans renoncer à nos fondamentaux de la mise en œuvre », précisent les dirigeants Jérôme et Edouard Sauer, petits-fils du fondateur. L’évolution vers l’entreprise générale, amorcée au début des années 1990 – « une intuition plutôt pionnière pour une PME à l’époque », rappellent les deux frères – s’est accélérée ces dernières années en direction de la conception-réalisation, d’une offre de contractant général et du contrat de promotion immobilière. Celui-ci est actionné pour des opérations complexes comme la transformation encours depuis plusieurs années des anciens haras à Strasbourg en un ensemble pour la recherche scientifique et l’hébergement de chercheurs.

Création d’une société avec Cical. KS groupe franchit à présent une nouvelle étape : l’engineering, procurement, construction and commissioning (EPCC), c’est-à-dire la solution « clés en main » destinée aux industriels pour l’étude du process, la réalisation des réseaux nécessaires et la conception-construction des bâtiments dans le cadre d’un contrat de garantie de performance. « Ce lien entre bâtiment et process requiert des compétences que peu d’acteurs possèdent en France, quelle que soit leur taille », affirme Edouard Sauer. Pour le consolider, KS a ajouté à ses propres forces celles d’un ingénieriste alsacien, Cical, au moyen d’une société commune dédiée à ce type de montages, Cical Synergies. La mise en service, fin 2017, de la nouvelle usine agroalimentaire Alpro Sojinal à Issenheim (Haut-Rhin) offre une démonstration de ce savoir-faire, que les deux partenaires cherchent à étendre.

Christian Robischon

Source, Le Moniteur : https://www.lemoniteur.fr/article/ks-groupe-veut-maitriser-tout-le-processus.2043685

Photographie : Vincent KESSLER / Le Moniteur